9 décembre 2019

Cindy Di Pietro

L’ARGENT MÈNE ENCORE LE MONDE!

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

LE MONSTRE QU’ON DEVIENT PARCE QU’ON FAIT BEAUCOUP D’ARGENT

Parce qu’on tient à paraître plutôt qu’à être. Why this?

On pense à faire plus d’argent ? À dépenser plus lorsqu’on reçoit moins ? À rêver grand quand on reste petit ? À investir dans du rêve qui ne rapporte que des miettes, au bout du compte ? Parce qu’on ne sait pas faire les bons choix, l’argent continue de mener le monde d’aujourd’hui. Et si on se donnait l’occasion de mener son argent là où il devrait aller ? Dans nos poches, d’abord et avant tout.

Comment prévoir du magasinage ?

L’argent mène encore le bal. On ne doit pas fermer les yeux sur cette réalité. C’est ce qui nous permet de payer nos comptes tous les mois. C’est aussi ce qui nous permet d’avoir du pouvoir ou un certain statut. Malheureusement, plusieurs font semblant de rouler sur l’or.

On n’a pas un sou, mais on roule en Cadillac : il y a un gros problème, là. Ouvrons nos yeux avant de frapper un mur solide.

Si on fait beaucoup d’argent, on doit prendre le temps de réfléchir aux questions suivantes : « Comment vais-je pouvoir faire fructifier le tout ? Où est-ce que je vais placer mon cash pour me permettre d’atteindre l’objectif premier que je m’étais fixé ? » On doit penser à long terme. Ce n’est pas sexy, mais c’est la première clé pour atteindre la richesse tant espérée.

L'argent mène encore le monde

Le jeu des apparences peut nous faire craquer

L’apparence joue un rôle dangereux. Combien de fois ai-je vu des femmes me dire qu’elles n’arrivaient pas à nourrir leurs enfants ? Mais elles avaient les ongles faits, des rallonges de cils, des vêtements neufs sur le dos et un teint de bronzage en canne en plein milieu de l’hiver.

Où sont placées nos priorités ? Quand je vois ça, je me dis qu’il y a vraiment quelque chose qu’on n’a pas compris. Réveillons-nous et agissons avec notre gros bon sens.

 

Et il y a aussi l’envers de la médaille qui peut te drainer vers le bas.

Connais ta valeur et utilise ta créativité pour offrir plus

Je suis gestionnaire et entrepreneure. Je côtoie des gens comme moi tous les jours. Des personnes hyper créatives et brillantes qui se sentent comme des imposteurs parce qu’elles créent de nouvelles avenues et qu’elles ont peur du jugement des autres. Elles ont peur de ne pas être reconnues pour leurs compétences. Elles doutent de leur valeur. Heille ! On doit se faire confiance. On n’a pas fait tout ce chemin pour baisser les bras en cours de route. On a mis toute notre énergie et notre cœur, on a passé des nuits blanches à penser à notre projet, à nos produits ou services. On est la personne la mieux placée pour savoir la valeur marchande de notre offre. Personne n’est né pour un petit pain ici. On a tous le pouvoir de grandir, de faire croître nos ambitions et de placer nos pions aux bonnes places. Ce n’est pas l’argent qui va nous mener par le bout du nez. C’est nous qui allons faire fructifier notre volonté de s’engager envers nous-mêmes. Personne d’autre n’a le pouvoir de le faire.

On arrête de se juger et de douter de soi, parce que c’est une faille qui ne va pas nous aider à devenir un leader. Le manque de confiance, ça se sent. Pis je peux vous jurer que vous allez faire fuir les gens et leur argent.

On a envie que l’argent devienne notre meilleur ami, mais on a de la difficulté à se féliciter soi-même et à s’accorder de l’importance ? Traitons-nous avec respect et l’argent aura envie de passer du bon temps en notre compagnie.

Es-tu prête à créer une alliance avec toi-même pour te permettre d’accéder à une nouvelle relation avec l’argent ?